Étienne Laffont

Biographie

Etienne Laffont
1940 :
Étienne Laffont est le neveu du Sénateur Paul Laffont, ardent défenseur de Radio-Andorre lorsque la station n'était encore qu'au stade de projet. Après l'avoir embauché à "Radio Informations" la régie publicitaire de la Radiophonie du Midi, le propriétaire de Radio-Andorre, Jacques Trémoulet, reconnaissant, nommera Étienne Laffont, Secrétaire Général de Radio-Andorre, le 18 mars 1940.

1941 :
Étienne Laffont est nommé Directeur de Radio-Andorre en 1941, en remplacement de Stanislas Puiggros, détenteur du contrat de concession et écarté de la direction de la station.
Étienne Laffont sera donc le Directeur de Radio-Andorre durant toute la guerre et il devra faire face à toutes les tentatives de récupération de la station par les nazis.

13 juillet 1944 :
L'oncle d'Étienne Laffont, le sénateur Paul Laffont, qui avait rejoint les rangs de la résistance, est assassiné par les collaborateurs de la milice française.

2 octobre 1946 :
Une nouvelle tentative d'enlèvement d'Étienne Laffont est organisée par les forces françaises en Andorre. Un capitaine, un lieutenant et un adjudant de la gendarmerie française (un capitaine, un sergent et un gendarme selon d'autres sources) se présentent à la station à bord d'une traction avant et tentent d'emmener Étienne Laffont. Mais ce dernier a réussi à déjouer ce plan. Selon le journal "Ce soir" du 15 octobre 1946, Étienne Laffont se blessa légèrement en tentant de se suicider. En réalité, il réussit à alerter le co-prince épiscopal, Évêque d'Urgell, et le Viguier espagnol intervint par téléphone pour interdire au capitaine de gendarmerie de procéder à cette arrestation. En effet, un mandat d'arrêt français n'a aucune valeur juridique sur le territoire de la Principauté d'Andorre.
Le Viguier de France en Andorre devra transmettre les excuses de son gouvernement au co-prince évêque pour cet incident diplomatique. Cette péripétie est à mettre sur le compte des nombreuses tentatives de récupération de la station après la guerre et des accusations de collaboration portées contre les dirigeants de Radio-Andorre.

8 octobre 1946 :
Craignant pour sa sécurité, Étienne Laffont préfère se réfugier en Espagne. il est remplacé à son poste de Directeur de Radio-Andorre par Maurice Perrot.

26 novembre 1946 :
Il est condamné à mort par contumace par la Cour de Justice de Toulouse ainsi que Jacques Trémoulet. Étant réfugiés en Espagne, ils ne pourront pas être arrêtés.

19 novembre 1946 :
L'arrêt de la Cour de Justice est cassé et annulé par la Chambre des mises en accusation de la Cour d'Appel.

janvier 1947 :
Pourvoit devant la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation en annulation de l'arrêt de cassation de Toulouse, dans l'intérêt de la loi.

25 juin 1947 :
L'arrêt de la Cour d'Appel est cassé et annulé à son tour. Il faut donc rejuger.

1er avril 1949 :
Jacques Trémoulet et Étienne Laffont sont  acquittés par contumace, les principaux témoins s'étant rétractés.






Sources


Crédits photographiques de cette page.
  1. Photo DR. Collection privée de M. Josep Mas Pons, fils de M. Josep Mas Palmitjavila.




Annonce

Moteur de recherche


Recherches internes






Annonce

Avertissement

Tous les documents sonores, images, photos sont la propriété de leurs auteurs et leur reproduction est interdite sans autorisation de notre part.

A propos