L'émetteur


L'émetteur de Radio-Andorre est abrité dans un bâtiment situé à Encamp sur la route qui relie la frontière française à la capitale Andorre-la-Vieille, à quelques kilomètres de cette dernière. Le premier émetteur de la station, datant des années 30, est un émetteur SFR. Le second émetteur, mis en place au début des années 60, est un émetteur Brown Boveri (BBC).

Le bâtiment émetteur.


Construction

Les travaux de l'émetteur de Radio-Andorre se sont déroulés de 1937 à 1939 avec une nombreuse main d'œuvre essentiellement constituée de réfugiés de la guerre civile espagnole mais aussi de Français de la région de Toulouse et d'Andorrans. Au maximum de l'activité il a réuni plus de 150 ouvriers. Son architecte est un français, Robert Trilhe, qui a déjà travaillé pour le groupe Trémoulet puisqu'on lui doit aussi la construction de l'émetteur de Radio-Toulouse à Saint-Agnan en 1933. Le style voulu par l'architecte est néo roman et inspiré de l'architecture religieuse andorrane. Il se caractérise par une tour "à poivrière", des murs en granit, une immense salle sous une verrière pour abriter l'imposant émetteur et un bassin de refroidissement extérieur destiné à refroidir la machinerie.


Crédits photographiques
  • Photos DR. Archives privées de Miguel Sanchez Baños



Inauguration.

L'inauguration de l'émetteur d'Encamp, et donc de Radio-Andorre, a eu lieu le 7 août 1939 en présence de nombreuses personnalités accueillies par Jacques Trémoulet et Stanislas Puiggros : Anatole de Monzie, ministre français des travaux publics, Francesc Cairat Syndic Général de la Principauté d'Andorre, les préfets et les élus locaux mais très peu de personnalités espagnoles.Le dîner de gala réunit de nombreux convives sur le patio de l'hôtel Mirador.

Crédits photographiques
  • Photos DR. Première plaquette de Radio-Andorre. Collection privée de Georges Maltot.
  • Photo 4 : Syndic Francesc Cairat : Archives privées de Teresa Cairat


Extérieur.

Ce bâtiment fut une des vues la plus photographiée en Andorre. Si la station l'a utilisé pour toute sa communication (publicités, photos de presse, QSL, plaquette, carte de vœux...), le Syndicat d'Initiative d'Andorre en a fait aussi une des images les plus diffusées de la Principauté dans le monde, sans compter les milliers de cartes postales éditées en Andorre, en France et en Espagne. Dans les années 2000 l'émetteur de Radio-Andorre fut même l'objet de l'édition d'un timbre poste.

Des années 30 aux années 80.

Crédits photographiques
  • Photos 1, 2 3 : Fondation Valenti Claverol - Archives privées de Jean-Marc Printz
  • Photo 4 : DR - Archives privées de Jean-Marc Printz
  • Photos 5, 6, 7, 8,9 : Apa - Archives privées de Jean-Marc Printz
  • Photo 10 : Soberanas Barcelona - Archives privées de Jean-Marc Printz
  • Photo 11 : DR - Archives privées de Jacques Chareyre
  • Photo 12 : DR - Archives privées de Jean-Claude Mercier
  • Photos 13, 14 : DR - Archives privées de Miguel Castillo
  • Photo 16 : Photo tirée d'une plaquette sur Radio-Andorre - Archives privées de Dominique Duée
  • Photo 17 : Felix Peig - Archives Privées de Georges Maltot
  • Photo 18 : DR - Archives privées de Jacques Chareyre
  • Photos 15, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34 : DR Archives privées de Miguel Sanchez Baños
  • Photos 35, 36 : Archives privées de Jean-Louis Marquet
  • Photo 37 : Arxiu d’Imatges d’Encamp (fonds de la famille Xech) avril 1963 via Andrés Luengo.
  • Photo 38 : Emetteur et antenne Ondes Courtes - Archives privées Jean-Marc Printz



Intérieur.

Si l'imposant émetteur de fabrication française SFR occupe l'espace de la grande salle intérieure du bâtiment d'Encamp, dans les premières années d'exploitation de Radio-Andorre un petit studio à l'espace restreint était également aménagé dans cet immeuble. Il fut abandonné pour les nouveaux studios du Roc des Anelletes, plus accessibles pour le personnel surtout l'hiver. Néanmoins ce petit studio à l'émetteur a servi quelques fois en dépannage lorsque la liaison entre Encamp et le Roc des Anelletes était coupée.
A côté de l'émetteur SFR et en fond de pièce, fut installé le nouvel émetteur Brown Boveri au début des années 60.
Détails techniques de l'installation:
  • Émetteur Ondes Courtes : Press Wireless 5 kW
  • Émetteur Ondes Moyennes SFR (mise en service :1939) : 125 kW après augmentation de puissance en 1960
  • Émetteur Ondes Moyennes Brown Boveri (mise en service : 1963): 250 kW


Crédits photographiques

  • Photo 1, 5 : DR. Archives privées de Miguel Sanchez Baños
  • Photo 2, 8, 9, 10 : DR. Archives privées de Yvan Lecuyer
  • Photo 3 : DR. Archives privées de Jacques Chareyre
  • Photo 4 : Fondation Valenti Claverol. Archives privées de Miguel Sanchez Baños
  • Photo 7 : DR - Archives privées de Jean-Marc Printz
  • Photo 11 : Photo DR Archives de Tony Zorzano, neuveu de Victoria Zorzano, transmise par Sylvain Athiel.
  • Photo 12 : DR - Journal suisse L'Illustré - Archives privées de Jean-Marc Printz
  • Photo 13 : DR - Archives Arxiu Nacional d'Andorra
  • Photo 14 : Marc Lacroix - Archives privées de Jean-Louis Marquet
  • Photo 16, 17 : Photo privée de Thierry Hamon - août 1980
  • Photos 6, 18 : Photo DR - Archives privées de Miguel Castillo
  • Photo 19 à 34  : Marc Lacroix - Archives privées de Jean-Louis Marquet


Travaux de mise en service de l'émetteur Brown Boveri

A partir de 1960, il est décidé de remplacer le vieil émetteur SFR par un nouvel émetteur OM Brown Boveri de 250 kW. Les travaux de mise en place vont durer plusieurs années car ils sont liés également à la rénovation du feeder qui relie l'émetteur à l'antenne du Lac d'Engolasters.



Crédits photographiques
  • Photo 1, 2 : DR.Archives privées de Michel Castillo
  • Photos  DR - Archives privées de Jean-Louis Marquet

Événement.

En 1964, l'émetteur d'Encamp sera le cadre d'un grand événement festif : l'arrivée du Tour de France. Pour l'occasion, Radio-Andorre organisa un immense méchoui dans les jardins de l'émetteur auquel seront invités de nombreuses stars du monde sportif, de la chanson et des médias, comme Dalida. Tous les animateurs et techniciens de la radio seront mobilisés pour accueillir les invités.


Crédits photographiques
  • Photos: Félix Peig - Archives privées de Jean-Louis Marquet


Après les années années 80.
Contrairement aux studios du Roc des Anelletes qui furent abandonnés aux SDF et au pillage après la fermeture de la station, le bâtiment émetteur d'Encamp fut préservé et gardienné. A l'initiative de Jordi Pla de la RNE, la totalité de la discothèque fut  transférée du Roc des Anelletes à Encamp pour éviter sa dispersion. En revanche aucun entretien ne fut prodigué au bâtiment et à son contenu de 1981 jusqu'en 2010. En 2006, le conflit qui opposait le gouvernement espagnol, la Principauté d'Andorre et les héritiers Trémoulet a enfin trouvé une issue. Au terme d'un accord tripartite, le bâtiment fut cédé par les héritiers Trémoulet au gouvernement espagnol qui le transféra à son tour au gouvernement andorran. Cet accord prévoit également que les installations seront confiées à une fondation à but non lucratif et que sa destination future devra être publique et non commerciale. Les projets vont se succéder : en faire un centre pour la télévision publique, un musée de la radio, le ministère des affaires étrangères... Mais les travaux de restauration ne vont commencer qu'en 2010 et s'éterniser au gré des crédits alloués. En attendant un immense chantier de creusement d'un tunnel routier jouxtant le bâtiment va être entamé à la même époque et aboutira bien avant la restauration de l'immeuble qui n'est pas encore achevée en 2019.



Crédits photographiques
  • Photos 1: CPA fluorescente  Ed Vanczak - Perpignan - Archives privées de Jean-Marc Printz
  • Photo 2 : Photo privées de Jean-Marc Printz 1990
  • Photo 3 : Photo privée de Thierry Hamon - août 1980
  • Photos 4, 5, 6, 7, 8, 9 : Photos privées de Stéphane Guinot, SCL Group. 2006
  • Photo 10 : Alex Lara - El Periodic d'Andorra 2013
  • Photo 11 : DR - El Periodic d'Andorra 2008
  • Photo 12 : FTP - Diari d'Andorra 2010
  • Photo 13 : DR - Diari d'Andorra 2012
  • Photo 14 : Xavier Pujol - Diari d'Andorra - 2012
  • Photo 15 : DR Archives privée de Jacques Chareyre
  • Photo 16, 17, 18 : Layoner - Andrés Luengo - El Periodic d'Andorra
  • Photo 19, 20, 21, 22, 23, 24 : Photo privée de Claude Gourgue (Patrick Obrelli) : creusement du tunnel à côté du bâtiment. 2010
  • Photos 25, 26, 27, 28, 29: Photos privées de Sylvain Athiel 2010 à 2013
  • Photo 30 : Photo Tony Lara - El Periodic d'Andorra via Andrés Luengo
  • Photo 31 : Timbre édité en 2010, création Francisco Sanchez.
  • Photo 32 : Œuvre du peintre Walter Wutz - Collection privée de Yvan Lecuyer
  • Photo 33 : Timbre édité en 2014 par l'Espagne pour l'Andorre pour les 30 ans de la fin des émissions
  • Photo 34, 35, 36 : Photos prise en 2014 par Yvan Lecuyer
  • Photo 37 : Les deux filles du technicien Paul Cousse en 2014. Archives Yvan Lecuyer.
  • Photo 38 : Table de mixage des années 70 : Mirela Sté Retoc - Ordino
  • Photos 39, 40, 41, 42, 46 : Archives privées de Dominique Duée - 2018
  • Photo 44 : Ministère de la Culture Principauté d'Andorre
  • Photos 43, 45, 47, 48, 49, 50 : Archives privées de Claude Benet - 2019
  • Photos 51 (émetteur Brown Boveri), 52 (émetteur SFR), 53, 54, 55, 56 : Archives privées de Christian Guillard - 2019
Annonce

Moteur de recherche


Recherches internes






Annonce

Avertissement

Tous les documents sonores, images, photos sont la propriété de leurs auteurs et leur reproduction est interdite sans autorisation de notre part.

A propos