1960


1960 | Les événements.

Le nouveau souffle de Radio-Andorre.

Avec la nouvelle équipe en provenance de l'ex Radio-Africa à Tanger, Radio-Andorre tourne une page de son histoire. En effet, sous l'impulsion de l'ancien directeur des programmes de Radio-Africa,  Gilles Marquet, les programmes sont rénovés mais surtout l'esprit et l'ambiance passent du ton compassé des speakers à l'animation jeune et dynamique des meneurs de jeu. Du nouveau matériel, des studios rénovés avec du mobilier contemporain, une nouvelle antenne permettent aussi à la station d'être plus performante et surtout de balayer son côté un peu poussiéreux. L'influence d'Europe 1 et ce nouveau style de radio font école à Radio-Andorre, 5 ans après le lancement de la station Grandes Ondes. Du côté de la communication, tout est aussi remis à plat. La station éditait jusqu'alors un petit livret en espagnol (la Voz de Radio-Andorra) avec peu de photos et peu d'infos sur ses programmes au profit d'articles touristico-culturels peu intéressants sur la vie de son association d'auditeurs. Dès 1960, elle lance un nouveau support mensuel sous forme d'une grande feuille en papier brillant avec ses programmes, la présentation de ses émissions, des photos des animateurs, des artistes de passage et de courts articles sur la vie de la station. Les premiers numéros sont en espagnol, mais très vite, la station ayant compris que son marché est du côté français, ce programme sera édité en français. Radio-Andorre réalise aussi deux petits dépliants à destination de ses auditeurs avec de nombreuses photos de la station et fait éditer des photos artistiques de tous ses animateurs.


Chronologie - 1960

  • janvier 1960 :

Une partie de l'équipe de Radio-Africa  (15 personnes) arrive à Radio-Andorre

  • février 1960 :

Andorradio s'annonce désormais "Radio des Vallées d'Andorre"

  • septembre 1960 :

Mise en service d'une nouvelle antenne à haut rendement de Radio-Andorre.

  • 15 novembre 1960 :

Le nouveau règlement de la Radiodiffusion en Andorre prévoit officiellement la coexistence de deux stations et donc de deux concessions en Andorre.

  • 27 octobre 1960 :

Stanislas Puiggros se retire de Radio des Vallées d'Andorre.


Réorganisation de la radiodiffusion en Principauté d'Andorre.

En 1960, après des années de confusion, de contestations, de tensions, le Conseil Général de la Principauté d'Andorre nomme en son sein une commission de la Radiodiffusion composée de 6 membres (1 par paroisse). Des contacts officiels s'établissent entre cette commission d'une part et les représentants de Radio-Andorre et d'Andorradio d'autre part afin de rechercher un terrain d'entente pour régulariser la coexistence des deux stations.
Des voix au Conseil Général proposent de mettre fin au système de concessions exclusives en ouvrant les ondes andorranes à toutes les initiatives et donc en multipliant les postes d'émission, sous réserve du versement d'une redevance. Divers groupements seraient déjà intéressés par une installation en Andorre. La Voix de l'Amérique, sur le point de quitter son émetteur de Tanger serait prête à y transférer ses puissantes installations en Andorre.
Pendant l'automne de la même année, les dirigeants de la S.E.R. (Société Espagnole de Radiodiffusion, le plus grande chaîne privée d'Espagne) essaient également de s'immiscer dans les négociations dans l'espoir d'obtenir une nouvelle concession en faveur d'un groupe financier hispanno-andorran. Là aussi, certains membres du Conseil Général, rappelant que Radio-Andorre ne lui a jamais versé de redevance depuis sa création, envisagent la saisie du matériel de Radio-Andorre et l'installation d'une radio espagnole.
Aucun de ces projets de se réalisera.
En novembre 1960, un nouveau règlement de la radiodiffusion en Principauté confirme l'existence de deux stations et donc de deux concessions en Andorre. Chaque radio est censée être soutenue par un des deux co-princes. Le co-prince français soutient donc Andorradio qui devient Radio des Vallées d'Andorre et le co-prince épiscopal soutient Radio-Andorre. Les deux stations continueront néanmoins à avoir à la fois des émissions en français et des émissions en espagnol, sans modification de l'équilibre des langues à l'antenne. Le catalan reste interdit d'antenne.



Publicité pour Radio des Vallées d'Andorre en 1960

Décollage difficile de la concurrente de Radio-Andorre.

Du côté de la nouvelle radio concurrente, qui s'appelle depuis février 1960 "Radio des Vallées d'Andorre", la grille des programmes s'étoffe, mais l'audience ne décolle pas. La station accuse un déficit pour la troisième année consécutive et elle décide de se payer une campagne publicitaire dans les journaux radiophoniques. Son déficit va s'accroître un peu plus et Radio-Andorre reste encore la préférée des auditeurs du midi et du Sud-Ouest et elle l'annonce dans la presse professionnelle à grands renforts de publicité. Par ailleurs, à la demande du Conseil Général des Vallées, Stanislas Puiggros doit renoncer à ses prétentions sur les droits cédés à Jacques Trémoulet en 1936 pour Radio-Andorre. N'étant plus la caution légale de Radio des Vallées, il est écarté de la direction de la radio le 27 octobre 1960. La radio andorrane lui échappe ainsi pour la deuxième fois et on ne le retrouvera plus dans les médias de la Principauté.

<< Campagne de Publicité de la concurrente de Radio-Andorre dans la presse radiophonique en 1960.





 

1960 | Les programmes

Les nouvelles émissions françaises.

Avec l'arrivée des "marocains" de Radio-Africa, les programmes de la station sont bouleversés en cette année 60. Dès janvier, de nombreuses nouvelles émissions font leur apparition :
- "Bonnes Soirées" présentée par Michel Brard
- "Andorre sport" : Résultats sportifs.
- "Si nous parlions musique" tous les dimanches à 9h45
- "Chez vous madame", tous les jours de 18h à 19h : une nouvelle émission féminine de Radio-Andorre présentée alternativement par Michel Avril, Michel Brard et Jean Bonis. Cette émission se démarque des précédentes émissions féminines de la station en étant débarrassée des nombreux conseils de cuisine ou de couture et en apportant plus de distraction et d'évasion à l'auditoire féminin... Phénomène de société, la femme n'est plus seulement une ménagère ou une mère de famille.
- "Le ménage en musique" : le matin à 8h15 et jusqu'à la pause de 9h. Émission à destination des ménagères. Évidemment, si l'après-midi est réservé à la détente de la femme, le matin ça reste encore l'heure du ménage... La libération de la femme a encore ses limites.
- "Musique sur quatre roues" : l'émission musicale du dimanche après-midi destinée aux automobilistes propose aussi les résultats sportifs sans commentaire. Elle est présentée par Jean-Marc Hubert.
Le sport a bien fait son entrée sur les ondes de Radio-Andorre puisque, pour la première fois, la station retransmet aussi tout au long de la journée le suivi du Tour de France cycliste et propose une émission "spéciale Tour de France" le soir à 19h15.
"Le grand Jeu" poursuit aussi sa vie les dimanches soirs. Pierre LAPLACE, le speaker parisien de Radio-Andorre, y présente chaque semaine une vedette de la chanson. Mais l'émission est remplacée à partir du 17 juillet par "Un sourire, une chanson" qui avait déjà été rodée les dimanches matin à 10h.
En semaine, les programmes du matin sont aussi avancés d'1/4 d'heure, à 6h45 pour précéder ceux de "Radio des Vallées". Le Dimanche, c'est à 7h45 qu'ils débutent au lieu de 10h.
Par ailleurs, Radio-Andorre poursuit la diffusion des émissions sponsorisées, achetées aux Programmes de France et communes à Radio-Luxembourg et Radio Monte-Carlo, chaque soir après 20h30. La Famille Duraton poursuit sa carrière mais un nouveau feuilleton fait aussi son apparition : "L'Homme à la Voiture Rouge" sponsorisée par Esso. Ce feuilleton signé Yves Jamiaque présente les aventures du tennisman Stéphane Berrier (Stef) qui dénoue des histoires d'espionnage dans le monde entier.
Mais on retrouve aussi une émission d'Europe 1, chaque matin "Bonjour Monsieur le Maire". Certaines émissions andorranes s'inspirent de la programmation de cette périphérique comme l'émission de jazz du jeudi après-midi, "Andorre Jazz" et l'émission destinée aux jeunes "Andorre Jeudi" qui ressemble à "Salut les Copains" d'Europe 1. Enfin la station diffuse également désormais chaque soir à 19h15 son "Hit-Parade".


Pub 1960



Pub 1960

Les nouvelles émissions espagnoles

Cette année 1960 voit aussi une restructuration des programmes espagnols. L' antenne de Radio-Andorre leur est réservée de 14h à 16h et de 22h à 24h. A côté des émissions déjà anciennes comme "Radio Andorra habla para España", "Eva" la grande émission publique pour les femmes, "Jueves Infantil de Radio-Andorra", l'émission pour les enfants du jeudi, les nouvelles émissions sont :
- "Sonria con ritmo", les mercredis, jeudis et samedis à 22h15 : Une présentation humoristique de Lydia Linares, Marisa Martin et Tony Gomez d'une programmation de musiques actuelles.
- "Antorcha deportiva", le dimanche à 22h : Toute l'actualité sportive mondiale et les résultats, classement des équipes de foot espagnoles.
- Cantan "Los Caporales", les dimanches à 22h35. L'orchestre "Los Caporales" spécialisé dans la chanson mexicaine et sud américaine est l'orchestre attitré des émissions espagnoles de la station comme peut l'être l'orchestre Maurice Saint Paul pour les programmes français.
- "Voces que triunfaron", les lundis à 22h15. Actualité artistique espagnole et anecdotes sur la vie des vedettes, présentée par Tony Gomez.

eva
Enregistrement public à Barcelone de l'émission espagnole EVA


Dimanche 17 avril 1960 | Grille de programmes

◼︎ 07h45 : Bonjour  ◼︎ 08h00 : Bonne fête ◼︎ 08h15 : Chœurs ◼︎ 09h00 : Chansons  ◼︎ 09h20 : Vedettes ◼︎ 09h30 : A chacun sa chanson  ◼︎ 10h00 : Un sourire, une chanson ◼︎ 10h20 : Festival  ◼︎ 10h35 : Petite musique et grandes formations ◼︎ 11h00 : Musique, on tourne  ◼︎ 11h25 : Ils font chanter le monde  ◼︎ 11h45 : Accordéon ◼︎ 12h00 : Concert des auditeurs ◼︎ 12h45 : Qui est le crack ?, avec Marcel Fort* ◼︎ 13h00 : Succès ◼︎ 13h10 : L'eau à la bouche ◼︎ 13h15 : Tiercé de la chanson ◼︎ 13h40 : Maurice Saint Paul et son orchestre ◼︎ 13h40 : L'air des Étoiles  ◼︎ 14h10 : Pour l'Espagne ◼︎ 14h15 : Variétés ◼︎ 14h30 : Orchestre de chambre de Madrid ◼︎ 14h45 : Sur les Ramblas ◼︎ 15h00 : Échos du Vénézuela ◼︎ 15h30 : Danse ◼︎ 16h00 : Musique sur quatre roues ◼︎ 17h30 : Programme à la carte ◼︎ 18h00 : Vos nouveautés mesdames ◼︎ 19h15 : Hit-Parade ◼︎ 19h45 : Disques ◼︎ 20h00 : Succès
◼︎ 20h15 : Fernand mène le jeu, avec Fernand Raynaud*
◼︎ 20h25 : Source d'Or, avec Charles Trénet*
◼︎ 20h30 : Le Grand Jeu, présentation Pierre Laplace
◼︎ 21h00 : Entre deux portes, avec Jacques Grello *
◼︎ 21h20 : Bataille d'orchestre
◼︎ 21h30 : Tout est permis quand on rêve
◼︎ 21h45 : Music-Hall
◼︎ 22h00 : Pour l'Espagne ◼︎ 22h01 : Sport  ◼︎ 22h10 : Succès ◼︎ 22h13 : Pages espagnoles ◼︎ 22h35 : Los Caporales  ◼︎ 22h55 : Earl Cadillac ◼︎ 23h05 : Club des amis ◼︎ 23h50 : Surprise Party  ◼︎ 24h00 : Fin des émissions


* Émissions produites à l'extérieur

1960 | Travaux sur l'antenne

La nouvelle équipe de techniciens en provenance de Tanger va s'attaquer, dans un premier temps, à la rénovation de l'antenne.


1960 | Équipe

L'arrivée des anciens de Radio Africa.

Avec la fermeture, fin 1959, de Radio-Africa-Maghreb, une grande partie de l'équipe de la station nord-africaine (15 personnes) arrive en Andorre en janvier 1960. L'équipe historique de Radio-Andorre avait besoin d'être renforcée. Depuis la disparition de son Directeur artistique, Paul Servant en 1958, Carmen Alonso avait aussi quitté la station en 1959 pour une radio espagnole. William Danjon (Michel Avril) et Lydia Linares, en place depuis 1955, devenaient les deux speakers les plus anciens de la station. Maria-Pura Belderrain, embauchée comme speakerine espagnole depuis 1958, allait désormais coexister avec de nouveaux speakers espagnols.  Michel Brard qui venait d'être embauché comme nouveau Directeur Artistique de Radio-Andorre va conserver sa fonction mais il va dépendre désormais d'un Directeur des programmes.

Gilles Marquet.

Gilles Marquet avait déjà exercé la fonction de Directeur des Programmes de Radio-Africa-Maghreb avec beaucoup de succès. Sa compétence et son professionnalisme étaient reconnus de tous dans le monde de la radio, ce qui légitimait sa nomination en tant que Directeur des Programmes à Radio-Andorre, même si cette fonction était déjà exercée par le Directeur artistique Michel Brard. Chacun saura occuper son territoire et les deux hommes vont collaborer en bonne intelligence.
Gilles Marquet va redonner un nouveau souffle à la station. S'inspirant de la réussite d'Europe 1, il va progressivement mettre fin au métier de speakers. Désormais la station emploiera des "meneurs de jeu". Le speaker n'était qu'une voix plus ou moins anonyme qui avait la capacité de présenter toutes les émissions de la station sans distinction. Le meneur de jeu est un animateur qui associe sa personnalité aux émissions qu'il présente.
Gilles Marquet ne quittera plus Radio-Andorre puisqu'il en deviendra plus tard le Directeur Général.

Jean-Louis Marquet.

Le frère de Gilles Marquet exerçait la fonction de Responsable du Centre Émetteur de Radio-Africa à Tanger.
Pour son arrivée en Andorre, il sera nommé Directeur technique adjoint, chargé de la rénovation complète du centre émetteur de la station. L'émetteur SFR était déjà en service depuis 20 ans et la technique avait considérablement évolué. Malgré sa récente augmentation de puissance, la station ne cessait de voir sa zone de couverture se réduire, ce qui compromettait son existence à moyen terme. Dès septembre 1960 c'est une nouvelle antenne à haut rendement qui sera mise en place. Jean-Louis Marquet, comme son frère Gilles, va être un des piliers de Radio-Andorre et en deviendra rapidement le Directeur technique. Le nom des frères Marquet va être intimement lié à l'histoire de Radio-Andorre et à son âge d'or.


Avec Gilles Marquet et Jean-Louis Marquet, d'autres figures et d'autres voix de Radio-Africa vont s'imposer en Andorre.
Le Directeur technique de Radio-Africa, Arnold Koller, est nommé Directeur technique de Radio-Andorre. Ancien employé du groupe Brown Boveri, constructeurs d'émetteurs de radio, il équipera les stations du groupe Trémoulet d'émetteurs de cette marque et en particulier Radio-Andorre. Il ne restera pas longtemps en Andorre et retournera dans le groupe Brown Boveri en 1961. C'est Jean-Louis Marquet qui prendra sa succession en tant que Directeur Technique dès 1961.
Les techniciens transfuges de Radio-Africa vont également renforcer l'équipe de l'émetteur d'Encamp : Maurice Niquet, Joseph Horat, Gösta Anderson, Georges Furrer, Miguel Castillo et Berger.
Juana Tellez est également une transfuge de Radio-Africa. Elle va occuper un poste important à Radio-Andorre : celui de productrice et coordinatrice des programmes.
Un des reporters et interviewers vedettes de Radio-Africa-Maghreb, Jean Bonis, va apporter sa forte personnalité aux programmes de la station. Celui qu'on va appeler "Le Pape du Yé-yé" va animer les émissions pour la jeunesse de Radio-Andorre. Spécialiste du yé-yé, le nouveau courant musical qui va s'imposer en France dans les années 60, mais aussi grand amateur de rock et de twist, Jean Bonis va donner un "coup de jeune" à la station.
Hubert Garric, chargé initialement du planning de la station va aussi s'exprimer à l'antenne sous son nom mais aussi sous son pseudo "Jean-Marc Hubert". Amateur de jazz, il y présentera l'émission "Andorre Jazz".
Enfin, Jacques Trémoulet, après avoir fermé Radio-Africa, décide aussi de fermer sa station Radio-Atlantic qu'il avait créé pour couvrir, depuis l'Espagne, le Sud-Ouest de la France. Les programmes de cette station hébergés par une radio espagnole ne nécessitaient pas autant de personnel que Radio-Africa, mais son principal animateur et responsable, Jacques Lalanne rejoint également Radio-Andorre en cette année 1960. Jacques Lalanne est lui aussi, une forte personnalité et un professionnel reconnu. Il va être basé à Toulouse et chargé de couvrir l'actualité commerciale du midi et du Sud-Ouest pour le compte de Radio-Andorre. Il sera aussi chargé de l'animation de plusieurs émissions et des interviews des vedettes de passage et des artistes du sud de la France . Ayant de nombreuses cordes à son arc, il est aussi illustrateur, il sera le graphiste de la station, chargé d'illustrer ses campagnes de publicité. On lui confira encore bien d'autres missions durant les 14 années où il travaillera pour Radio-Andorre.

Du côté de l'équipe espagnole, Radio-Africa va également apporter de nouvelles voix à l'antenne. Une des voix les plus connues de Radio-Africa est la speakerine espagnole Marisa Martin. Elle va prendre place aux côtés de Lydia Linares et de Maria-Pura Belderrain mais ne restera pas très longtemps à Radio-Andorre. Elle se mariera en 1961 avec Pierre Bardin, ancien journaliste de Radio-Tanger et le suivra dans les Dom-Tom où il était devenu reporter pour la RTF. Autre nouvelle voix espagnole, Tony Gomez est la seconde voix masculine espagnole de la station avec Juan-Francisco Torres.
Du côté des opérateurs du son, il y aura peu de changement en cette année 1960. L'équipe en place sera néanmoins renforcée par l'arrivée de Rafel Llado et Marcelino Rodriguez de Castro, qui viennent, eux aussi, de Radio Africa Maghreb.

Enfin, même s'il ne sera pas présent en Andorre, l'ancien directeur général de Radio-Africa, Jean de Bournet, va faire partie des effectifs de la station mais sera basé à Barcelone. Il sera en charge des affaires du Groupe Trémoulet en Espagne et à ce titre du développement de Radio-Andorre du côté espagnol avec la création d'un nouveau studio à Barcelone. Proche de Jacques Trémoulet, il restera un des cadres dirigeants du groupe et assurera même l'intérim de direction de Radio-Andorre en 1963.

équipe 1960
Les anciens et les nouveaux de Radio-Andorre accueillent les artistes de passage
William Danjon, l'actrice catalane Mary Santpere, Gilles Marquet, Jacques Lalanne et  Joan Francisco Torres

Organigramme - 1960

  • Directeur :

Georges Dahlqvist

  • Directeur des programmes :

Gilles Marquet

  • Services artistiques
Directeur artistique :
Michel Brard (Didier Tourailles)

Coordinatrice des Programmes :
Juana Tellez

Meneurs de jeu français :
William Danjon (Michel Avril)
Pierre Laplace (Paris)
Jacques Lalanne (Toulouse)
Jean Bonis
Hubert Garric (Jean-Marc Hubert)

Meneurs de jeu espagnols :
Juan Francisco Torrres
Lydia Merino (Lydia Linares)
Maria-Pura Belderrain
Marisa Martin
Tony Gomez
Montserrat Rodriguez

  Archives / Discothèque :
Amadeo Rosell

  • Techniciens émetteur :
Directeur technique :
Arnold Koller
Directeur technique Adjoint :
Jean-Louis Marquet
Techniciens :

Paul Cousse
Josep Mas Palmitjavila
Firmy Malleu
Maurice Niquet
Joseph Horat
Gösta Anderson
Georges Furrer
Miguel Castillo
Berger

  • Opérateurs du son :

Josep Mas Pons
Agustin Pifarre
André Coll
Marcelino Rodriguez de Castro
Rafel Llàdo

  • Administration :

Anna Doladé
Maria Rossel
Carmen Ruiz
Mercedes Puigcercos




Les biographies.

Cliquez pour découvrir leurs biographies :


1960 | Informations techniques

Identification


Logo :

Radio-Andorre

Indicatif :
"Aqui Radio-Andorra

Ici Radio-Andorre"

Slogan :

"Le Poste de la Joie"

Fréquences


Ondes moyennes :
300,60 m - 998 Kc

Émetteur :
SFR
Puissance : 100 kw

Ondes courtes :
50,17 m - 5979 kc
25 kw

Adresses


Studio :

Roc des Anelletes
Andorre-la-Vieille
Principauté d'Andorre

Émetteur :
Encamp
Principauté d'Andorre

Régie publicitaire


Pour la France : 

Publi-Ondes PUBLI-ONDES
28 boulevard Haussmann - Paris 9e

Pour l'Espagne :
PIRSA Diego de Leon, 50 - Madrid
CASCASA Pelayo, 12 - Barcelona



1960 | Documents


Articles de presse


fr
26 juin 1960
A Radio Andorre
Article paru dans la Semaine Radiophonique en 1960, présentant en photos les animateurs de la station : Jean Bonis, Françoise Any, Michel Avril, Michel Brard et Jean-Marc Hubert

fr
1er trim 1960
4 pages dans le Guide de la radio, de la télévision et du disque

fr
Juin 1960
Publi-reportage paru dans "C'est-à-dire" présentant les programmes de la station et en particulier les grandes émissions patronnées.

fr
août 1960
Publi-reportage présentant l'augmentation de puissance de la station mais aussi son équipe : Gilles Marquet, Françoise Any, Michel Avril, Jean Bonis, Jean-Marc Hubert, Jacqueline Montserrat et Maryse Martin.

Documents internes


fr
18 janvier 1960
Lettre envoyée aux anciens collaborateurs de Radio-Africa qui souhaitaient rejoindre Radio-Andorre.


Plaquettes


fr
sp
1960
Premier dépliant à 4 volets (8 pages) reprenant les photos de 1956 avec un texte français et un texte espagnol.
Mis en forme html de François Chevalier.

fr
sp
1960
Deuxième dépliant à 4 volets, présenté comme le précédent mais avec d'autres photos de 1956 et un texte de présentation plus court rédigé également en français et en espagnol.

 

Archives sonores


sp
 
Années 60
- Annonce Aqui Radio-Andorre par Carmen del Monte
source : Georges Maltot

fr
sp
1960
- Extrait de l'émission"Club Nocturno" présentée par Lydia Merino - Indicatif.
source : Georges Maltot

fr
sp
1960
- Extrait de l'émission "Club Nocturno" présentée par Lydia Merino
source : Georges Maltot

fr
sp
1960
- Extrait de l'émission pour les Enfants "Club Infantil" par Maria Pura Belderain, Lydia Linares et Rafael Marin.
source : Georges Maltot

fr
sp
1960
- Extrait de l'émission "Musica a su Gusto" (disque à la demande espagnol) avec Lydia Merino.
source : Georges Maltot

fr
sp
1960
- Extrait de l'émission de musique classique "Album sonor de Radio Andorra" par Juan Francisco Torres.
source : Georges Maltot

fr
sp
1960
- Publicité en espagnol pour le Syndicat d'Initiative d'Andorre présentée par Juan-Francisco Torres source : Georges Maltot



1960 | Sources.

Sources bibliographiques :

  • FRANK TÉNOT - Radios Privées Radios Pirates - Ed Denoël 1977
  • RENÉ DUVAL - Histoire de la Radio en France - Ed Alain Moreau 1980
  • CHRISTIAN BROCHAND - Histoire Générale de la Radio et de la Télévision en France Tome 2 1944-1974 - CHR La Documentation Française - 1994
  • EUGENIO GIRAL QUINTANA - La radiodifusión en Andorra. Política, economía y espacio comunicacional en un país dependiente - Université de Barcelone - 1988
  • Journal LE MONDE : 11 mai 1960, 21 novembre 1960, 25 novembre 1960

Crédits photographiques de cette page.

  1. Publicités - Revues La Semaine Radiophonique et Mon Programme Radio-Télé - Archives privées de Jean-Marc Printz
  2. Travaux sur l'Antenne - Photos DR - Archives privées de Jean-Louis Marquet
  3. Eva - Photo DR - Journal "Aqui Radio-Andorra" Archives Privées de Jean-Marc Printz

Articles de presse :

  1. Guide de la radio, de la télévision et du disque - Archives privées de Jean-Marc Printz.
  2. La Semaine radiophonique - Archives privées de Jean-Marc Printz

Plaquettes.

  1. Archives privées de François Chevalier
  2. Archives privées de Georges Maltot

Informations et témoignages :

  1. Jean-Louis Marquet, William Danjon, Georges Maltot, Carmen Ruiz.
  2. Histoire Générale de la Radio et de la Télévision en France - Christian Brochand
  3. Histoire de la Radio en France - René Duval

Archives sonores :
L'ensemble des archives sonores de cette page proviennent des archives privées de Georges Maltot




Annonce

Moteur de recherche


Recherches internes






Annonce

Avertissement

Tous les documents sonores, images, photos sont la propriété de leurs auteurs et leur reproduction est interdite sans autorisation de notre part.

A propos