1968


1968 | Les événements.


Radio-Andorre lance Radio-Océan.

Reprenant une ancienne expérience, Jacques Trémoulet décide de créer à nouveau une radio arrosant le littoral Sud-Ouest de la France. De 1956 à 1960, Radio-Andorre avait loué les antennes SER de Radio San Sebastian avec une émission nommée "Radio Atlantic". Cette fois, Radio-Andorre choisit une autre station de cette même ville : "la Voz de Guipuzcoa" qui lui loue son antenne de 7h30 à 9h et de 12h15 à 12h45, la radio espagnole reprenant l'antenne le reste du temps. La fréquence est 273 m OM (1097 Khz). Ainsi cette zone touristique intéressante et peu couverte par les autres radios, y compris Radio-Andorre, bénéficie d'un programme français audible jusqu'au Sud de la Bretagne. C'est Jean Bonis qui sera chargé de réaliser les émissions de la station, enregistrées dans un premier temps en Principauté. A partir de 1970 le correspondant de Radio-Andorre à Bayonne, René Hervé, sera nommé responsable d'antenne pour des émissions réalisées sur place, toujours avec Jean Bonis et quelques autres animateurs. En 1972, après le décès de Jacques Trémoulet, ses héritiers souhaitent arrêter l'expérience Radio-Océan. La station est revendue au Journal Sud-Ouest qui change son nom en "Atlantic 2000" le 4 juillet 1972. René Hervé en restera le Directeur mais Jean Bonis refusera ce changement de nom et poursuivra quelques temps des décrochages "Radio-Océan" sur l'autre radio de la région "Radio San Sebastian SER". Son expérience sera de courte durée. Mais celle de Atlantic 2000 ne lui survivra que quelques années puisqu'elle cessera également ses émission en 1975 après l'abandon de la participation du Journal Sud-Ouest. René Hervé reviendra à Radio-Andorre.

Chronologie - 1968

  • 1968 :

L'audience de Sud-Radio dépasse pour la première fois celle de Radio-Andorre. La station ne rattrapera jamais plus sa concurrente.

  • 14 août 1968 :

Jacques Trémoulet lance la nouvelle radio périphérique "Radio Océan" pour pouvoir couvrir le Sud-Ouest de la France.







Radio-Andorre étudie la possibilité d'émettre sur Ondes Longues.

En 1968, comme Europe 1, RTL et, depuis 1965, RMC, Radio-Andorre envisage d'émettre en Ondes Longues (OL ou GO).  Jacques Trémoulet charge Jean-Louis Marquet, en liaison avec Brown Boveri Suisse et Allemagne, la faisabilité d'une station O.L. . L'étude démontra que le passage en O.L, pour une même puissance, apporterait à Radio-Andorre un gain du niveau de réception très important. Deux projets furent envisagés. Le plus simple et le moins onéreux était de transformer l'émetteur 250 kW en O.L et faire une nouvelle antenne à partir des deux pylônes existants. L'autre projet plus ambitieux, consistait à faire une nouvelle station sur un nouveau site de meilleur qualité avec une puissance de 1.000 kW ; quatre sites ont été prospectés, tous entre 2.000 et 2.600 mètres d'altitude. Sur le site choisi, la station aurait été autonome en terme d'énergie. Il était prévu des groupes électrogènes. La maison allemande Struder avait été contactée pour établir un devis pour la fourniture des groupes. Finallement le projet fut remis à plus tard... il réapparaitra en 1975.


1968 | Les programmes


Nouveau rajeunissement des programmes.

1968 marque en France l'année où la jeunesse a démontré que la société ne pouvait plus vivre en l'ignorant. Toutes les stations de radio ont compris ce tournant et la "ménagère de moins de 50 ans" passe maintenant en seconde position dans le ciblage des stations périphériques. A Radio-Andorre, la programmation consacre désormais des sessions dès le matin en direction de la jeunesse, notamment avec l'émission lancée fin 67 "Place aux Jeunes", le matin à 7 heures. L'émission phare des jeunes auditeurs de Radio-Andorre, "Spécial Blue Jeans" que présente Jean Bonis depuis octobre 1962, vit ses dernières heures. L'émission est d'abord confiée à "deux. jeunes", comme l'indique cruellement la publicité. Jacques Olive et Jean-Jacques Debezy remplacent Jean Bonis qui s'occupera désormais des programmes nocturnes de la station. Mais SBJ disparaîtra avec l'été 68 pour être remplacé par "Performances" puis par "Pop Olive". "Performance" est une émission de variété présentée en Andorre par Jacques Olive avec des interventions depuis le studio parisien de Jean-Jacques Debezy. Elle propose diverses rubriques comme "Une jeune vedette vous parle", "Les disques usés", "Les disques de chevet", "Les espoirs du moment", "Le rayon des nouveautés". Mais Radio-Andorre a du mal à se débarrasser de son image de station préférée du 3ème âge car ses anciens auditeurs lui restent fidèles et la jeunesse se tourne davantage vers sa concurrente Sud-Radio, ce qui explique, en partie, que cette dernière dépasse pour la première fois Radio-Andorre en nombre d'auditeurs.

Mercredi 11 décembre 1968 | Grille de programmes

◼︎ 06h00 : BONJOUR SALUT !  Émission de Serge Meunier
◼︎ 06h01 : A travers champs  ◼︎ 07h00 : Bon pour l'écoute ◼︎ 07h30 : Météo
◼︎ 08h30 : AVEC CLAUDE BAYLET
◼︎ 09h30 : SEUL AVEC VOUS MADAME : réalisé et présenté par Bruno Merer
◼︎ 12h00 : TOP MIDI
◼︎ 13h35 : Rendez-vous avec André Verchuren ◼︎ 13h30 : A vous Toulouse ! avec Robert Marcet
◼︎ 14h00 : LA BRIDE SUR LE COU : avec Bruno Merer
◼︎ 16h30 : PERFORMANCE : avec Jacques Olive  ◼︎ 18h45 : Résultat des Courses
◼︎ 19h00 : MUSIQUE SANS IMAGE ◼︎ 19h10 : Avec Yvette Horner ◼︎ 19h40 : Les Sports ◼︎ 20h30 : Informations
◼︎ 21h00 : EURO-VARIÉTÉS ◼︎ 21h30 : Informations ◼︎ 21h40 : Musique pour les jeunes
◼︎ 22h00 : ANDORRE-CLUB
◼︎ 22h01: Le grand festival ◼︎ 22h30 : Informations ◼︎ 23h35 : En direct des USA ◼︎ 00h01 : Émission religieuse ◼︎ 00h30: Discothèque "In"
◼︎ 01h00 : Fin des émissions


1968 | Publicité

La campagne 1968 est de nouveau très graphique avec des petits personnages en situation : faisant du sport, travaillant, se reposant, dansant, etc... Elle met bien en avant le transistor, invention encore récente mais révolutionnaire pour l'époque puisqu'il permet d'écouter la radio partout : en vacance, au travail, à la maison... C'est l'occasion également de mettre en avant le nouveau slogan de la station " Mon préféré : Radio Andorre". On remarquera aussi que sur ces publicités, la nouvelle longueur d'ondes de 428 mètres a été rectifiée à la main, car les maquettes avaient certainement été conçues avec la fréquence 417 m qui avait dû être abandonnée dans la précipitation.







1968 | Équipe


De nombreux bouleversements dans l'équipe.

L'année 68 aura vu passer de nombreux animateurs au micro de Radio-Andorre. Certains y feront un début de carrière, d'autres un passage éphémère. Il est à noter aussi que depuis l'arrêt de Christiane Mailhos en 1967, Radio-Andorre n'a plus embauché de "Mlle Aqui" et ce sont uniquement des voix masculines qui se succèdent à l'antenne, André Vuillemin, Bruno Merer, Serge Meunier sont les nouvelles voix françaises.

Du côté des voix espagnoles, la réduction des horaires limitée juste à la soirée ne nécessitait plus une importante équipe. Rosabel Calderer allait néanmoins être secondée par un jeune nouveau venu, Gualbert Osorio. Gallbert Osorio va marquer également la station de son empreinte car il sera le seul à  tenter de la faire revivre après sa fermeture en 1981. L'équipe espagnole sera aussi complétée par une autre voix féminine, celle d'Angelines Gutiérrez.
Du côté des départs, on note celui d'un des piliers de la station depuis 8 ans : Michel Brard quitte Radio-Andorre pour la concurrente Sud-Radio. René Girma, embauché en 1967 quitte la station pour RMC Paris. Josep Mas Pons, opérateur du son à Radio-Andorre depuis 1948 va également quitter la station en cette année 1968 pour se consacrer pleinement à la politique avant de se lancer dans une brillante carrière d'homme d'affaires.




Organigramme - 1968

  • Directeur Général :

Marcel Degoy (Barcelone)

  • Directeur de station :

Gilles Marquet

  • Directeur des programmes :

Jean Bonis

  • Services artistiques
Coordinatrice des Programmes :
Juana Tellez

Meneurs de jeu français :

Jean Bonis
Jean-Jacques Debezy (Toulouse)
Jacques Lalanne (Toulouse)
Robert Marcet (Toulouse)
Jacques Olive
Claude Baylet
Jean-Yves Arno
André Vuillemin
Bruno Merer
Serge Meunier


Meneurs de jeu espagnols :

Rosabel Calderer
Gualbert Osorio
Angelines Gutiérrez

Responsable de la Publicité :
Montserrat Rodriguez

Archives / Discothèque :
Amadeo Rosell

  • Techniciens émetteur :
Directeur technique :
Jean-Louis Marquet
Techniciens :

Paul Cousse
Firmy Malleu
Maurice Niquet
Gösta Anderson

  • Opérateurs du son :

Josep Mas Pons
Agusti Pifarré
André Coll
Francisco Ruiz
Jean-Pierre Besançon (Paris)
Claude Ester

  • Administration :

Claude Codina
Anna Doladé
Carmen Ruiz (Barcelone)
Mercedes Puigcercos
Aurora Prat
Amalia Prat
Carmen Valencia

Les biographies.

Cliquez pour découvrir leurs biographies :

.

1968 | Informations techniques

Identification

Logo :

Radio-Andorre

Indicatif :
"Aqui Radio-Andorra, emisora del Principado de Andorra

Ici Radio-Andorre, émission de la Principauté d'Andorre"

Slogan :

"Mon préféré : Radio-Andorre"

Fréquences

Ondes moyennes :
428 m - 701 Kc

Émetteur :
Brown Boveri
Puissance : 250 kw


Ondes courtes :
50,04 m - 5995 kc
25 kw

Adresses

Studio :

Roc des Anelletes
BP 1
Andorre-la-Vieille
Principauté d'Andorre

Émetteur :
Encamp
Principauté d'Andorre

Régie publicitaire

Pour la France : 

Publi-Ondes
- PUBLI-ONDES
28 bldHaussmann - Paris 9e
18 bd Griffoul Dorval -  Toulouse


Pour l'Espagne :

- PIRSA Diego de Leon, 50 - Madrid
- CASCASA Paseo de Gracia, 12 - et RAPRO Obispo Catala, 40-42 Barcelona


Pour le Portugal :

- RPO Braamcamp, 84 - Lisbonne

1968 | Documents


Articles de presse


fr
1968
Article sur  la rentrée 1968 à Radio-Andorre

fr
1968
Article sur  la caravane "La Dépêche du Midi" et "Radio-ANdorre"



Plaquettes


fr
1968
Plaquette de Publi-ondes présentant les opérations extérieures de la station


Archives sonores


fr
Août 1968
Extrait de l'émission matinale 9h-10h
source : Jean-Claude Mercier


ES

1968
Jingle de Radio-Andorre dans les années 60
source : Jean-Claude Marcier


fr
1968
Interview de Serge Lama. Reporter non identifié. (1)
source : Michel Lacoste


fr
1968
Interview de Serge Lama. Reporter non identifié (2)
source : Michel Lacoste





1968 | Sources.

Sources bibliographiques :

  • FRANK TÉNOT - Radios Privées Radios Pirates - Ed Denoël 1977
  • RENÉ DUVAL - Histoire de la Radio en France - Ed Alain Moreau 1980
  • CHRISTIAN BROCHAND - Histoire Générale de la Radio et de la Télévision en France Tome 2 1944-1974 - CHR La Documentation Française - 1994
  • EUGENIO GIRAL QUINTANA - La radiodifusión en Andorra. Política, economía y espacio comunicacional en un país dependiente - Université de Barcelone - 1988

Crédits photographiques de cette page.

  1. Publicités : Photo DR - Télé-Magazine - La Semaine Radio-Télé - Moins 20 - Planète - Archives privées de Jean-Marc Printz
  2. Équipe : Photos Félix Peig - Archives personnelles de Jean-Louis Marquet.

Articles de presse :

  • Revue "Télé-Magazine" - Archives privées de Dominique Duée.

Archives sonores :

  • Les archives sonores de cette page nous ont été confiées par Jean-Claude Mercier et par Michel Lacoste.

Plaquettes.

  • Archives privées de Jean-Marc Printz et Georges Maltot

Informations et témoignages :

  1. Jean-Louis Marquet, Georges Maltot.




Annonce

Moteur de recherche


Recherches internes






Annonce

Avertissement

Tous les documents sonores, images, photos sont la propriété de leurs auteurs et leur reproduction est interdite sans autorisation de notre part.

A propos