1967


1967 | Les événements.


Changement de fréquence et campagne de presse..

Si les travaux de rénovation de l'antenne n'ont toujours pas repris en raison du procès avec la Fhasa, la station va profiter de son changement de fréquence sur 417m pour lancer une grande campagne de communication dans la presse française et espagnole. Elle annonce ce changement de fréquence mais aussi un meilleur confort d'écoute. Elle présente, photos à l'appui, tous les travaux réalisés sur le feeder et sur les antennes mais omet d'indiquer que ces travaux n'ont pas abouti. Au contraire, elle annonce une grosse augmentation de puissance avec un émetteur de 300 kw dans la presse espagnole et de 600 kw dans la presse française alors qu'en réalité, il est toujours de 250 kw. La bataille que se livre la station avec Sud-Radio, y compris la course à la puissance, autorise tous les coups. D'ailleurs Sud Radio surenchérit également de son côté alors que son nouvel émetteur ne donne pas non plus les résultats escomptés. Le changement de nom de la concurrente, ses nouveaux programmes, sa nouvelle puissance menacent dangereusement Radio-Andorre qui reste encore, en cette année 1967, la station leader en nombre d'auditeurs même si l'écart se réduit. Les deux stations ont bien conscience qu'elles sont peut-être arrivées à un moment décisif de leur histoire et faire preuve de faiblesse risque de compromettre l'avenir. La communication, même si elle triche un peu avec la réalité, doit être une démonstration de force et de puissance. De ce point de vue, c'est réussi. Hélas, non seulement le confort d'écoute ne va pas s'améliorer mais la fréquence retenue, le 417 mètres, va poser des problèmes de brouillage avec une radio portugaise et Radio-Andorre sera contrainte d'abandonner cette longueur d'ondes dès septembre 67 et passer sur 428 mètres.




417 m

Chronologie - 1967

  • mars 1967 :

Radio-Andorre passe de 300,60m à 417m Ondes Moyennes.

  • 7 mars 1967 :

Le Conseil Général envoie un courrier à EIRASA pour lui rappeler ses obligations : paiement d'une redevance de 10 % des recettes brutes, jamais perçue et interdiction de diffuser des informations tant que le contrat de 1961 n'est pas ratifié par les 2 co-princes.

  • 18 juin 1967 :

La session espagnole de l'après-midi est supprimée et remplacée par des émissions en français.

  • septembre 1967 :

Nouveau changement de fréquence : 428 mètres OM

  • 23 octobre 1967 :

Visite du Général de Gaulle en Principauté d'Andorre. Cette visite est un événement car elle est la première d'un Président de la République française, par ailleurs coprince d'Andorre, dans la principauté. Il visitera le nouvel émetteur de Sud-Radio.

417 m







1967 | Les programmes


Nouveau rajeunissement des programmes.

Radio-Andorre sentant son auditoire vieillir, décide de rajeunir ses programmes comme l'a fait l'année précédente la vénérable Radio-Luxembourg en se transformant en RTL. De jeunes animateurs sont embauchés et la programmation musicale est totalement revue avec davantage de musiques actuelles, rock et yéyé. Le 18 juin 1967 la session espagnole de l'après-midi est supprimée et les programmes français sont désormais diffusés de 6h du matin à 21h. La station conserve cependant ses grandes émissions populaires : A Chiffons Rompus, Midi-Pyrénées-Magazine (ex- Le magazine des Provinces du Sud), Spécial Blue Jeans... et le fameux Concert des Auditeurs qui existe depuis les premières heures de la station sous différentes appellations : En 1967, c'est Boite Postale N°1, l'adresse postale de la station où les auditeurs doivent envoyer sur carte postale le titre de leur morceau préféré. La tradition du Vendredi Saint durant lequel la station reste muette durant toute la journée est également conservée.
La course des escargots qui fait le bonheur de la programmation estivale de la station depuis quelques années est remplacée en cette année 1967 par une course de tortues, "Le tiercé des mini-tortues". Le principe reste le même : les auditeurs parient sur un numéro par carte postale, 10 tortues sont mises en compétition sur un "chélodrome" et la course est commentée en direct toute la matinée par Michel Brard. Radio-Andorre annonce qu'elle a reçu 80 000 cartes d'auditeurs pour ce jeu.

Eric Charden à Radio-Andorre


La fin des émissions sponsorisées.

La production de grandes émissions de variété et de jeux sponsorisés était assurée depuis la fin de la guerre par diverses sociétés de production, comme les Programmes de France pour Radio-Luxembourg, puis rediffusées par RMC et Radio-Andorre. Depuis octobre 1966, Radio-Luxembourg se transforme en RTL et décide de supprimer de sa grille toutes ces émissions sponsorisées pour les remplacer par de l'animation en direct proche du style "music and news" d'Europe 1. Avec elles, disparaît aussi la mythique "Famille Duraton". Cette manne de grandes émissions de qualité et peu coûteuses s'est donc tarie peu à peu pour Radio-Andorre et RMC, et si elles se sont poursuivies encore durant quelques mois sur ces deux antennes, c'est uniquement en raison du décalage de leur diffusion par rapport à Radio-Luxembourg. Fin 1967, Radio-Andorre produit la quasi-totalité de ses émissions, à part celles encore fournies par les maisons de disques.

Vendredi 15 décembre 1967 | Grille de programmes

◼︎ 06h00 : L'HEURE DE LA RENTRÉE - Session présentée par Jean-Jacques Debezy
◼︎ 06h01 : A travers champs ◼︎ 06h50 : Jazz  ◼︎ 07h00 : Place aux jeunes ◼︎ 07h30 : Météo ◼︎ 07h31 : Musique à gogo  ◼︎ 07h40 : Les vedettes du jour ◼︎ 07h50 : Musique SVP  ◼︎ 08h00 : Vous les réclamez
◼︎ 09h00 : RYTHME, CHARME ET FANTAISIE : Jean Bonis tient compagnie aux automobilistes et aux ménagères
◼︎ 11h00 : MIDI-PYRÉNÉES MAGAZINE : Émission régionale présentée par Jeanne Tellez
◼︎ 11h01 : Self service : Programme réalisé avec le concours des auditeurs ◼︎ 12h00 : Orchestre ◼︎ 12h10 : Flash sur...◼︎ 13h30 : Rendez-vous avec André Verchuren ◼︎ 13h30 : A vous Toulouse ! Robert Marcet
◼︎ 14h00 : MUSIQUE, NOUVEAUTÉS, BONNE HUMEUR :3 heures de détentes réalisées par Michel Brard! ◼︎ 14h01 : En fond sonore ◼︎ 14h20 : La revue du succès ◼︎ 14h40 : A la Baguette   ◼︎ 14h50 : Les voix du passé
◼︎ 15h00 : CHANTEZ EN TRAVAILLANT : Programme spécialement destiné aux ouvriers et employés des grandes entreprises de Midi-Pyrénées
◼︎ 15h30 : Musique et loisirs ◼︎ 16h00 : Les succès de demain ◼︎ 16h15 : Bon pour l'écoute
◼︎17hO0 : SPÉCIAL BLUE JEANS présenté par Jacques Olive avec le concours de Claude Baylet ◼︎ 18h45 : Résultat des Courses
◼︎ 19h00 : ANDORRE SÉLECTION ◼︎ 19h01 : Deux plus Une ◼︎ 19h40 : Les Sports ◼︎ 19h53 : Week-end sur la neige ◼︎ 19h59 : Météo
◼︎ 20h00 : AMÉRIQUE CONTRE ANGLETERRE ◼︎ 20h30 : Informations
◼︎ 21h00 : DES DEUX CÔTÉS DES PYRÉNÉES ◼︎ 21h30 : Informations ◼︎ 21h40 : Musique pour les jeunes
◼︎ 22h00 : LE CLUB DES AMIS DE RADIO-ANDORRE
◼︎ 22h30: Informations ◼︎ 23h30 : Informations ◼︎ 00h01 : L'heure zéro ◼︎ 00h10 : La Zarzuela ◼︎ 00h30: Le coin du mélomane
◼︎ 01h00 : Fin des émissions


1967 | Publicité

La station poursuit sa communication en France sur la revue Écho de la Mode et en Espagne  dans la revue Blanco y Negro. Avec son changement de fréquence sur 417 mètres, elle va improviser quelques annonces publicitaires dans la presse radiophonique tant du côté espagnol que français. Dans la presse hebdomadaire comme l'Écho de la Mode, on peut aussi suivre ce double changement de fréquences puisqu'on annoncera 300m jusqu'en février, puis 417m et à partir de la rentrée : 428m.








1967 | Équipe

Une antenne qui se masculinise.

Les voix féminines qui avaient fait la popularité de Radio-Andorre notamment à travers ses "Mademoiselles Aqui" vont, pour quelque temps, se faire plus rares sur l'antenne.

En effet, la dernière mademoiselle Aqui en titre, Christiane Mailhos, va s'éloigner de l'antenne en raison de problèmes de santé dès la rentrée 67 et donc ne sera pas remplacée. Il faudra d'ailleurs patienter quelques années avant de retrouver sa voix souriante sur Radio-Andorre.

En revanche, la station souhaite rajeunir son antenne, mais aussi la professionnaliser en embauchant des journalistes.

Il n'a que 26 ans et pourtant déjà une solide expérience : Après avoir été journaliste à la nouvelle Télé-Monte-Carlo, Claude Baylet est passé par RCI (Radio Caraïbe Internationale) aux Antilles. Il a enrichi son expérience à Europe 1 puis à Radio-Luxembourg où il a vécu le passage à RTL. Si Radio-Andorre est, depuis longtemps, la radio de la première expérience pour beaucoup de jeunes animateurs, elle fait rarement appel à des animateurs confirmés. Avec Claude Baylet, elle introduit à la station un homme qui a fait ses armes dans de nouveaux médias. Dans un premier temps, il animera le studio de Paris puis la station va le charger d'animer des émissions à l'extérieur et d'organiser de grandes manifestations promotionnelles. Après avoir organisé les premiers podium d'été itinérants de la station, il va aussi lancer à Radio-Andorre les premières émissions d'été sur les plages du Languedoc-Roussillon dans un studio décentralisé.
Autre homme qui va faire une longue carrière de journaliste, René Girma intègre l'équipe de Radio-Andorre où il va s'occuper des émissions du petit matin (6h - 9h).
Jean-Yves Arno arrive également à Radio-Andorre où il animera de nombreuses émissions durant les prochaines années.

Du côté des opérateurs du son, l'équipe avait besoin d'être renforcée en raison des nombreuses mutations à Radio-Antilles. Claude Ester est déjà un homme de métier puisqu'il a débuté au studio régional de la RTF à Perpignan puis à Sud-Radio. Si les départs de Radio-Andorre vers Sud Radio étaient fréquents, le parcours inverse était beaucoup plus rare. Mais Claude Ester ne restera à Radio-Andorre qu'un an et demi, avant de repartir pour... Sud-Radio.


Olive-Ester
Jacques Olive et le nouveau technicien Claude Ester











Organigramme - 1967

  • Directeur Général :

Marcel Degoy (Barcelone)

  • Directeur de station :

Gilles Marquet

  • Directeur des programmes :

Jean Bonis

  • Services artistiques
Directeur artistique :
Michel Brard

Coordinatrice des Programmes :
Juana Tellez

Meneurs de jeu français :
Michel Brard

Jean Bonis
Jean-Jacques Debezy (Toulouse)
Jacques Lalanne (Toulouse)
Robert Marcet (Toulouse)
Christiane Mailhos
Jacques Olive
René Girma
Claude Baylet
Jean-Yves Arno


Meneurs de jeu espagnols :

Rosabel Calderer
Angelita

Responsable de la Publicité :
Montserrat Rodriguez

Archives / Discothèque :
Amadeo Rosell

  • Techniciens émetteur :
Directeur technique :
Jean-Louis Marquet
Techniciens :

Paul Cousse
Firmy Malleu
Maurice Niquet

  • Opérateurs du son :

Josep Mas Pons
Agusti Pifarré
André Coll
Francisco Ruiz
Jean-Pierre Besançon (Paris)
Claude Ester

  • Administration :

Claude Codina
Anna Doladé
Mercedes Puigcercos
Aurora Prat
Amalia Prat
Carmen Valencia

Les biographies.

Cliquez pour découvrir leurs biographies :

.

1967 | Informations techniques

Identification

Logo :

Radio-Andorre

Indicatif :
"Aqui Radio-Andorra, emisora del Principado de Andorra

Ici Radio-Andorre, émission de la Principauté d'Andorre"

Slogan :

"L'indicatif le plus célèbre du monde"

Fréquences

Ondes moyennes :
300,60 m - 998 Kc
à partir de mars 67 :
417 m - 719 Kc
à partir de sept 67 :
428 m - 701 Kc

Émetteur :
Brown Boveri
Puissance : 250 kw


Ondes courtes :
50,03 m - 5995 kc
25 kw

Adresses

Studio :

Roc des Anelletes
BP 1
Andorre-la-Vieille
Principauté d'Andorre

Émetteur :
Encamp
Principauté d'Andorre

Régie publicitaire

Pour la France : 

Publi-Ondes
- PUBLI-ONDES 28 boulevard Haussmann - Paris 9e

Pour l'Espagne :

- PIRSA Diego de Leon, 50 - Madrid
- CASCASA Paseo de Gracia, 12 - et RAPRO Obispo Catala, 40-42 Barcelona


Pour le Portugal :

- RPO Braamcamp, 84 - Lisbonne

1967 | Documents


Articles de presse


fr
25 février 1967
Article sur  le Changement de fréquence de Radio-Andorre
La Semaine Radio-Télé

fr
mars 1967
Article sur  les travaux sur l'émetteur  de Radio-Andorre
La Semaine Radio-Télé

fr
juin 1967
Article sur  les programmes  de Radio-Andorre pour l'été 67
La Semaine Radio-Télé

fr
novembre 1967
Article de présentation  de Radio-Andorre lors du voyage du Général de Gaulle en Principauté
La Semaine Radio-Télé

fr
décembre 1967
Article sur  la présentation de Radio-Andorre : historique, auditoire, programmes
Monde et Vie n 174



Plaquettes


es
septembre 1967
Plaquette de la régie espagnole avec caractéristiques de l'auditoire espagnol et tarif publicitaire
fr
1967
Tarif publicitaire de Radio-Andorre édité par Publi-Ondes
fr
octobre 1967
Plaquette de Publi-ondes avec reproduction du courrier d'un annonceur satisfait





1967 | Sources.

Sources bibliographiques :

  • FRANK TÉNOT - Radios Privées Radios Pirates - Ed Denoël 1977
  • RENÉ DUVAL - Histoire de la Radio en France - Ed Alain Moreau 1980
  • CHRISTIAN BROCHAND - Histoire Générale de la Radio et de la Télévision en France Tome 2 1944-1974 - CHR La Documentation Française - 1994
  • EUGENIO GIRAL QUINTANA - La radiodifusión en Andorra. Política, economía y espacio comunicacional en un país dependiente - Université de Barcelone - 1988
  • Journal LE MONDE : 25 octobre 1967

Crédits photographiques de cette page.

  1. Publicités : Photo DR - "L'Echo de la Mode" et "Blanco y Negro" - Archives privées de Jean-Marc Printz
  2. Équipe : Photo DR - Archives personnelles de Claude Ester.

Articles de presse :

  • Revue "La Semaine Radio-Télé" et "Monde et Vie" - Archives privées de Jean-Marc Printz.

Plaquettes.

  • Archives privées de Jacques Chareyre, Georges Maltot et Jean-Marc Printz

Informations et témoignages :

  1. Jean-Louis Marquet, Georges Maltot, Claude Ester.




Annonce

Moteur de recherche


Recherches internes






Annonce

Avertissement

Tous les documents sonores, images, photos sont la propriété de leurs auteurs et leur reproduction est interdite sans autorisation de notre part.

A propos